Walkenhorst Motorsport étend le record de victoires de BMW lors de la 70ème édition des Total 24 Hours of Spa

29 Juillet 2018

La BMW M6 GT3 Walkenhorst Motorsport remporte une mémorable victoire sur la 70ème édition des Total 24 Hours of Spa grâce au magnifique travail de l'équipe allemande et de son trio de pilotes Philipp Eng, Tom Blomqvist et Christian Krognes.

C’est un remarquable succès pour la structure Walkenhorst qui alignait la BMW M6 GT3 # 34 uniquement pour la 70ème édition des 24 Heures.

L’équipage n'avait jamais disputé une course de 24 heures ensemble et, bien que l'équipe ne manque pas d'expérience en tant qu’engagé sur la saison complète de la Blancpain GT Series dans la catégorie Am Cup, sa capacité à battre les meilleures équipes GT au monde a été exceptionnelle.

Bien que ce fût une première mémorable pour l'écurie, il s’agit là de la 24ème victoire sur la classique d'endurance belge pour BMW, la troisième en quatre ans. Eng est désormais double vainqueur des Total 24 Hours of Spa, après avoir triomphé également sur BMW lors de l'édition 2016.

L'équipage de la #34 est resté aux avant-postes tout au long de la course, se hissant en tête après neuf heures et conservant la position jusqu'aux premières heures du dimanche matin. Cela prouve toute la capacité de l’équipe à gérer les heures les plus difficiles d'une course d'endurance, avec plusieurs périodes sous régime de Full Course Yellow (drapeau jaune sur la totalité du tracé) pendant les 24 Heures.

En fait, la voiture de Walkenhorst était en tête du peloton lorsque la course a été arrêtée (drapeau rouge) suite à un accident impliquant la Bentley #31 du Team Parker Racing d'Andy Meyrick et la Lamborghini Huracan GT3 # 666 Attempto Racing de Jurgen Krebs. Les deux hommes ont été extraits de leur voiture et transférés à l'hôpital sans que leur pronostic vital ne soit engagé.

Aux trois quarts de la course, la voiture de Walkenhorst a d’abord reculé au classement en raison de sa stratégie de ravitaillement, mais un pilotage patient et finalement une stratégie d’arrêts judicieuse ont progressivement ramené la BMW # 34 à l'avant du peloton.

Leur principale rivale à partir de la 18ème heure s’est révélée être une autre BMW M6 GT3, la #99 engagée par l'équipe ROWE Racing, progressivement remontée depuis la 11ème position sur la grille.

La BMW #99 a pris la tête le dimanche matin, mais la Walkenhorst est restée au contact. Fait déterminant, l'équipage de la #34 a pu boucler la course en effectuant un ravitaillement de moins que l'autre BMW, ce qui l'a replacée en tête sur le dernier quart de la course.

Cette situation sous haute tension a été parfaitement gérée en prenant le large sur la ROWE durant les deux dernières heures pour finalement décrocher la victoire avec 10,4 secondes d’avance. La BMW #99 permet à la marque bavaroise d’assurer un doublé sur un circuit où, au fil des années, elle a connu tant de succès.

La troisième marche du podium revient à l’Audi R8 LMS de Land-Motorsport, dont l’équipage composé de Kelvin van der Linde, Sheldon van der Linde et Jeffrey Schmidt a livré une incroyable performance qui dément son jeune âge.

La voiture du Land-Motorsport qui menait après six heures de course s’est montrée dans le coup du début à la fin. L'Audi #29 a fait plus d'arrêts que n'importe quelle autre voiture dans le top 20, mais les pilotes, dont deux sont catégorisés Silver, ont roulé 24 heures sans commettre la moindre erreur afin d'assurer leur place sur le podium.

Audi Sport Team Saintéloc manque de peu, après sa victoire de l'an dernier, un nouveau podium après avoir manqué de carburant durant la dernière heure, coûtant à la R8 LMS # 25 un temps significatif avant de revenir aux stands. La Mercedes-AMG #4 du Team Black Falcon, pilotée par Maro Engel, Yelmer Buurman et Luca Stolz termine dans le Top 5.

La Ferrari 488 GT3 # 333 de Rinaldi Racing s’impose dans la catégorie Pro-Am et s’assure une excellente fin de saison grâce à une superbe remontée d'Alexander Mattschull, Rinat Salikhov,  David Perel et Daniel Keilwitz.

L'équipage a fait des progrès impressionnants durant les 24 Heures, se qualifiant 11ème sur 12 équipages Pro-Am et 53ème du classement général. La Ferrari 488 GT3 a pris les commandes durant le dernier quart de la course, puis a creusé l’écart pour remporter sa catégorie avec un tour d’avance.

Ils battent la Mercedes-AMG GT3 Strakka Racing #42, en tête de la catégorie Pro-Am pendant la majeure partie du deuxième tiers de la course, glissant au deuxième rang durant les dernières heures.

La troisième place revient à la Mercedes-AMG GT3 #175 SunEnergy1 Team HTP Motorsport, 20ème du classement général. En effet, ces trois voitures terminent parmi les 20 premières, alors que la Ferrari gagnante Rinaldi Racing se classe 15ème du général.

Dans la Silver Cup, la Lamborghini Huracan GT3 Ombra Racing #12 domine le peloton pendant une grande partie de la course, mais doit contenir une intense pression pour aller chercher la victoire.

Partie en pole, la Jaguar #54 Emil Frey Racing donne le ton sur les premières heures de course, mais à la sixième heure, la Ombra rejoint la tête du peloton, et la Lamborghini Huracan GT3 # 78 Barwell Motorsport devient sa plus proche adversaire.

Cette situation demeure inchangée jusqu'à drapeau à damier, environ 18 heures plus tard, mais ce n’est que la moitié de l'histoire. A seulement 20 minutes de la fin de course, la Lamborghini #12 subit une énorme pression de la Barwell, qui force presque le passage à La Source.

Mais le pilote Ombra, Alex Frassinetti, tient bon et assure la victoire de la voiture qu'il partage avec Romain Monti, Andrea Rizzoli et Kang Ling. La Lamborghini Barwell est la suivante à franchir la ligne d’arrivée devant la Mercedes-AMG Black Falcon #6, qui complète le podium après une excellente remontée depuis le fond de la grille.

Si l'équipe Barwell n'a pas réussi à remporter la Silver Cup, elle a néanmoins décroché une victoire sur les Total 24 Hours of Spa grâce à sa domination en Am Cup avec la Lamborghini Huracan GT3 #77.

La Barwell a pris le contrôle après le premier quart de la course et a conservé son avance jusqu’au bout, passant plus de temps en tête de sa catégorie que toute autre voiture des 24 Heures de cette année.

L'équipage, Leo Machitski, Richard Abra, Adrian Amstutz et Patrick Kujala décroche la victoire avec cinq tours d’avance sur sa plus proche rivale en Am Cup, la Lamborghini Huracan GT3 # 9 Target Racing.

Ce fut une victoire particulièrement agréable pour Amstutz, impliqué dans un accident suivi d’un incendie durant la dernière édition des 24 Heures et qui a eu la vie sauve grâce au courage d’un commissaire de piste,  Leen Coremans. Douze mois plus tard, c’est un vainqueur des Total 24 Hours of Spa.

La Coupe du Roi, qui récompense le constructeur ayant obtenu les meilleurs résultats en Pro, Pro-Am et Am Cup après 6, 12 et 24 heures, a été remportée par Mercedes-AMG. La marque allemande a fait preuve de régularité dans les diverses catégories et remporte le trophée pour la 70ème édition de la course.

En se déroulant dans des conditions météorologiques parfaites du début à la fin, la course conclut une semaine de festivités autour de la 70ème édition des Total 24 Hours of Spa, avec des moments inoubliables dont la parade du mercredi dans le centre-ville de Spa et le concert.

Le compte à rebours de la course de l'année prochaine a déjà commencé, les Total 24 Hours of Spa 2019 étant prévues du 25 au 28 juillet. Si cette édition se montre à la hauteur des festivités de cette année, ce sera de nouveau un incontournable événement dans les Ardennes belges.

Philipp Eng, BMW M6 GT3 #34 Walkenhorst Motorsport : "Cette course est épuisante. Je dois avouer que je me sens très fatigué, mais je me sens aussi très heureux, surtout pour l'équipe Walkenhorst. C'est la première fois qu'ils font rouler une voiture Pro sur cette épreuve incroyable, mais venir ici et immédiatement gagner est incroyable. Je suis également très heureux pour mon coéquipier Christian. Ce n'est pas un pilote professionnel et il a un job, mais il a accompli de grandes choses. Chapeau à lui, et à Tom bien sûr. Une légende, comme toujours. "

Alexander Sims, BMW M6 GT3 #99 ROWE Racing: "Je sais que le talent de Philipp est inégalé et, de façon réaliste, je n'allais pas pouvoir le dépasser aujourd'hui. Nous étions sur des stratégies très similaires en fin de course et j'ai continué pour voir ce qui allait se passer. Chapeau aux gars de Walkenhorst, c'est fantastique de les voir remporter cette victoire. Je tiens également à dire un grand merci à ROWE, car notre voiture a été fiable et rapide. Même si nous n'avions pas tout à fait le rythme parfait, ça a été fantastique, et c'est très cool de faire un doublé pour BMW Motorsport. "

Kelvin van der Linde, Audi R8 LMS #29 Montaplast by Land-Motorsport : "Nous avons attaqué tout le temps et n'avons jamais abandonné. Parfois, cela a marché, parfois non, mais nous avons vraiment roulé comme si nous faisions des tours de qualification du début à la fin. La voiture et les pneus sont restés en un seul morceau et nous avons réussi à tout ramener à bon port. C'est la première course de Land en Blancpain GT Series, et c'est un résultat fantastique pour eux. "

David Perel, Ferrari 488 GT3 # 333 Rinaldi Racing : "Un grand, grand merci à Michele Rinaldi de m’avoir donné une chance de piloter. Pour nous, être ici est tellement surréaliste. Nous n'avons eu aucun problème et c'est juste incroyable. J'ai vécu la même chose l'année dernière dans la voiture de l'Am Cup et je ne pensais pas que cela pouvait se reproduire! Michele est un super ingénieur et nous a donné une voiture parfaite. "

Kang Ling, Lamborghini Huracan GT3 # 12 Ombra Racing: "C'est incroyable de gagner les Total 24 Hours of Spa lors de ma première tentative. Nous avons fait une course très propre. Nous n'étions pas les plus rapides, mais nous n'avons commis aucune erreur et j'ai trois coéquipiers très forts. Je suis super, super content de ce résultat. "

Adrian Amstutz, Lamborghini Huracan GT3# 77 Barwell Motorsport : " Après mon accident l'an dernier, je n'étais même pas sûr de pouvoir rouler à nouveau, je n’en savais rien avant février. C'est grâce aux commissaires que je suis ici, en particulier Leen Coremans et Léopold Adriaans. Sans eux, il n'y aurait pas eu de course pour moi aujourd'hui. Je serai éternellement reconnaissant."