3 Aout 2018

Retour sur la 70ème édition des Total 24 Hours of Spa

Round Up: 70th edition Total 24 Hours of Spa
Après des mois de préparation et plus d'une semaine d'activité non-stop sur le circuit, la 70ème édition des Total 24 Hours of Spa appartient désormais aux livres d'histoire.

Ce sera certainement une course à revivre dans les prochaines années. Avec sa BMW M6 GT3 engagée pour la première fois à Spa, en catégorie Pro, Walkenhorst Motorsport  remporte la plus grande course GT de la planète et décroche une énorme victoire depuis son statut d’outsider. Encore plus surprenant, la météo, puisque les 24 Heures se sont déroulées sous la chaleur et sur piste sèche, du début à la fin.

Hors piste, l’activité était aussi intense, de la traditionnelle parade et l'exposition de voitures de course anciennes jusqu’aux nouveaux bolides, les fans ont été gâtés et le seront à nouveau en 2019. Tel le point final d’une parenthèse animée dans les Ardennes.

LA SRO SPEEDWEEK A LANCÉ LES FESTIVITÉS À SPA

Cette année, pour la 70ème édition des Total 24 Hours of Spa, le programme de la manifestation sur le circuit belge a été étendu. Tout a commencé une semaine avant l'événement principal avec la SRO Speedweek, réunissant GT et monoplaces à Spa-Francorchamps le week-end précédant les 24 Heures.

Le British GT, la GT4 European Series, le Blancpain GT Sports Club, la VW Racing Cup, la Ginetta GT5 et G40 Cup et la BRDC British F3 faisaient partie des disciplines présentes, alors que les fans profitaient gratuitement du spectacle. Un certain nombre de pilotes, dont Nicki Thiim, Maxime Martin et Yelmer Buurman, ont participé aux deux week-ends de course.

ANIMATIONS NON-STOP DURANT UNE SEMAINE

A peine la SRO Speedweek s’est-elle achevée que l’intense semaine de préparation des Total 24 Hours of Spa a débuté. Ainsi, il y a eu un track day sur le circuit légendaire, plusieurs séances d'autographes, et l’occasion unique de s’approcher de certaines des plus emblématiques voitures de l'histoire de la course. 

La parade annuelle dans le centre-ville de Spa a été particulièrement impressionnante, attirant la foule désireuse d’apercevoir les bolides actuels et anciens. Les fans de tous âges ont envahi les rues, donnant un petit air de carnaval à la parade, tandis que les pilotes pouvaient s’imprégner de l'atmosphère du plus grand événement de l'année.

Vendredi, une collection composée des voitures les plus marquantes de la longue histoire de la course a été exposée dans l'un des endroits les plus emblématiques de Spa, la descente vers l'Eau Rouge, dans le cadre d'un historique trackwalk. Parmi ces véhicules, plusieurs vainqueurs de l’épreuve, dont une Peugeot 306 GTi, une Porsche 911 et la Ford Capri III 3.0S avec laquelle les frères Philippe et Jean-Michel Martin se sont imposés en 1979 et 1980. Dans le cadre des festivités de la 70ème édition de la course, cette exposition s'est révélée être un grand succès, d’une dimension qui pourrait suggérer le début d’une nouvelle tradition à Spa.

Les animations hors-piste se sont poursuivies pendant la course, avec notamment le concert de musique du samedi soir s’étirant jusqu'aux premières heures du dimanche matin. La tête d'affiche, Kid Noize, est montée sur scène un peu après 1h du matin, clôturant ainsi plus de sept heures de musique avec une performance électrisante.

L'ÉQUIPE DE SÉCURITÉ HONORÉE

Après la parade, les 221 pilotes participant aux 24 Heures ont assisté à un briefing de grande envergure au théâtre de Spa. En plus des informations habituelles fournies par le directeur de course, Alain Adam, un certain nombre de prix ont été décernés.

Parmi les personnes honorées, le Dr. Christian Wahlen, qui dirige le service médical du circuit, Pierre Wahlen et Francy Nijs, tous deux membres de l'équipe d'extraction et Paul Adriaens, qui a reçu un trophée au nom de ses collègues commissaires de piste.

Le moment le plus marquant s’est produit lorsque Leen Coremans, membre de l'équipe incendie du circuit, a été honoré pour ses actions durant la course de l'année dernière. Leen a fait les gros titres quand elle s’est précipité dans une voiture en flammes pour sauver le pilote, Adrian Amstutz, qui lui a personnellement remis le prix, alors que la salle, debout, l’ovationnait. Dimanche après-midi, Amstutz faisait partie de l'équipage vainqueur de l'Am Cup sur les 24 Heures.

STEPHANE RATEL RÉVÈLE LES PROJETS FUTURS

La conférence de presse annuelle de Stéphane Ratel s’est déroulée le vendredi précédant les 24 Heures, présentant les nouveautés 2019 et même au-delà.

La création du GT2, une nouvelle catégorie qui sera progressivement déployée au cours des prochaines années, a considérablement retenu l’attention. Composée de supercars très puissantes, la catégorie GT2 sera initialement destinée aux pilotes amateurs et débutera en 2019 sur les championnats Blancpain GT Sports Club et British GT.

Parmi les annonces du calendrier, il a été confirmé que l'Intercontinental GT Challenge compterait en 2019 une cinquième épreuve sur un cinquième continent, en Afrique du Sud, à Kyalami. La GT4 European Series sera étendue à sept manches, avec deux courses d'endurance de trois heures désormais incluses, tandis que les programmes des catégories nord-américaines SRO ont été officiellement dévoilés.

La date des Total 24 Hours of Spa de l'année prochaine a également été annoncée. Comme cela a longtemps été le cas, l'épreuve aura lieu le dernier week-end de juillet (du 26 au 28) sur le tracé belge.

DES 24 HEURES INTENSES POUR PIRELLI

Avec 63 voitures en lice cette année, le fournisseur officiel de pneus, Pirelli, a été particulièrement occupé lors des Total 24 Hours of Spa. Pirelli a rejoint Spa avec une petite armée de 120 personnes, de 15 nationalités différentes, tandis que 12.000 pneus ont été transportés dans les Ardennes belges. Une rapide promenade dans le paddock a confirmé toute l'ampleur de l’opération, avec un flot continu de pneus naviguant entre l'atelier Pirelli et les équipes.

ANNONCE DE LA DATE DE SORTIE D'ASSETTO CORSA 

Du nouveau également au cours du week-end de Spa à propos de Assetto Corsa Competizione, le jeu officiel de la Blancpain GT Series. S'exprimant en tant qu'invité lors de la conférence de presse de Stéphane Ratel, Marco Massarutto a confirmé qu'une version accessible en avant-première devrait sortir le 12 septembre alors que la version complète du jeu serait disponible au cours du premier trimestre 2019. Une version preview était à disposition dans la Pirelli Activation Area tout au long du week-end, tandis que les trois premiers d'un concours de hot-laps ont pu monter sur le podium de Spa.

SUPERPOLE UN INDICATEUR CLÉ DE SUCCÈS

Seulement deux des voitures qui ont fini dans le Top 10 cette année n’ont pas pu se qualifier pour la Superpole, durant laquelle les 20 pilotes les plus rapides s'affrontent pour la première place sur la grille. Au rang des exceptions, la Nissan #23, privée de Superpole pour seulement 0,012 secondes et qui s’est élancée 21ème, et l'Aston Martin #76, qui aurait certainement figuré dans le top-20 sans un problème lors des qualifications.

IMPRESSIONNANT RETOUR DE L’ASTON MARTIN #76

L'Aston Martin #76 R-Motorsport a réalisé une impressionnante performance après un problème technique lors des qualifications propulsant la voiture en fond de grille. Partie de la 62ème position, l'équipage composé de Jake Dennis, Nicki Thiim et Matthieu Vaxiviere est rapidement remonté au classement en évitant les incidents majeurs pour s’installer à la neuvième place. Soit un gain de 53 places par rapport à sa position de départ, la meilleure progression sur la course cette année.

BARWELL MOTORSPORT AU CŒUR DU PLUS MINCE ET DU PLUS IMPORTANT ECART SOUS LE DAMIER

Parmi les catégories habituelles de la Blancpain GT Series, la victoire avec la plus grande marge des 24 Heures de cette année revient à la Lamborghini Barwell Motorsport #77, qui s’est imposée en Am Cup avec cinq tours d’avance. Au contraire, le plus petit écart était relevé en Silver Cup, avec seulement 2,1 secondes séparant la gagnante, la Lamborghini Ombra, de la Barwell #78.

NISSAN SE REVELE LA MEILLEURE DES NOUVELLES VOITURES

L’équipe GT Sport Motul Team RJN a réalisé avec la Nissan version 2018 une excellente course  enregistrant le meilleur résultat des nouvelles voitures. La Nismo GT-R GT3 #23 s’est positionnée dans le Top 10 durant une grande partie de la course, prenant même la tête durant une courte période.  

"Nous sommes ravis", a déclaré plus tard le directeur de l'équipe, Bob Neville à Sportscar365. "Nous aurions aimé terminer à la sixième place. C'était possible, mais la Mercedes #88 AKKA ASP n'a fait qu’un seul arrêt en fin de course alors que nous avons dû nous arrêter deux fois. "

UNE COURSE DISPUTEE QUI SE TERMINE AVEC CINQ VOITURES DANS LE TOUR DE TÊTE

Cinq voitures ont terminé dans le tour de tête cette année, soit une de moins qu'en 2017, mais néanmoins le deuxième chiffre le plus élevé depuis que les Total 24 Hours of Spa font partie de la Blancpain GT Series. En effet, de 2011 à 2013, une seule voiture a terminé dans le tour de tête.

UN NOUVEAU RECORD SOUS L’ERE GT3

Cette année, six constructeurs ont terminé dans le top-10. Cela permet d’établir un nouveau record sous l'ère GT3 et met un terme à une série de huit années consécutives au cours desquelles cinq marques ont été classées parmi les 10 premières. La dernière fois que plus de six constructeurs sont entrés dans le top-10, c’était en 2009, ils étaient sept à réaliser cet exploit. 

CAP SUR LA 71ème EDITION

Alors qu’une nouvelle édition des Total 24 Hours of Spa vient de s’achever, beaucoup de ceux qui étaient impliqués dans la course vont en profiter pour prendre un repos bien mérité. Ce faisant, ils auront tout le temps de repenser à une épreuve très réussie.

À la fois sur et hors circuit, la 70ème édition a réuni toutes les qualités qui font de Spa une expérience unique. La riche histoire de la course a été soulignée et une large vision de l'avenir a également été lancée. La capacité d’adapter l’événement au fil des ans aux exigences toujours changeantes, comme lors du défilé et des concerts, garantit que l’événement conserve son attrait sans jamais avoir perdu de vue ses origines.

Beaucoup vont déjà prendre en considération les leçons apprises en 2018 et se demander comment les capitaliser. Le succès d'un événement de cette ampleur signifie ne jamais se laisser aller et ne jamais relâcher la pression. La 71ème édition des Total 24 Hours of Spa n’aura lieu que dans 12 mois, mais les préparatifs ont déjà commencé. 

____