Le bilan des Total 24 Hours of Spa

1 Aout 2019

Après des mois de préparation, une semaine d’activités non-stop et une ultime journée à rebondissements, une nouvelle édition des Total 24 Hours of Spa vient de s’achever. 

C’est une année symbolique pour Porsche qui grâce à GPX Racing remonte sur la plus haute marche du podium après presque une décennie et place de façon magistrale cinq de ses voitures dans le Top 10. C’est aussi une année mémorable côté météo, avec des températures caniculaires en début de semaine jusqu’aux trombes d’eau du matin de la course.

Alors que le rideau s’est baissé sur une épreuve très disputée, voici quelques-uns des principaux faits et statistiques à retenir de ces Total 24 Hours of Spa 2019.

* * *

Cette année, la météo est devenue un des principaux sujets de conversation. Alors que les 24 Heures ont subi de nombreuses averses de pluie, les jours précédant la course se sont déroulés sous un généreux soleil et par des températures frôlant les 40°C. D’ailleurs, le soleil et les températures élevées étaient de retour le lundi suivant la course. Parfois, on pourrait croire que Spa s’amuse à choisir la météo simplement pour se divertir ...

* * *

Avec 72 voitures sur la grille de départ, la course a battu cette année le précédent record de l'ère GT, établi en 2012. Pas moins de 51 voitures ont été classées dimanche après-midi, ce qui équivaut à 72% de celles ayant pris le départ. C'est le deuxième meilleur pourcentage de concurrents à l’arrivée de l'ère GT. Seule la course de l'année dernière, où 76% de concurrents avaient été classés, affichait un meilleur taux.

* * *

La victoire de Porsche perpétue la domination des marques allemandes, qui se sont imposées sur les dix éditions précédentes des Total 24 Hours of Spa. En effet, une seule marque non allemande est montée sur le podium au cours de la dernière décennie puisqu’en 2017 Bentley avait terminé deuxième. Audi est en tête avec onze Top 3, tandis que BMW en compte huit. Porsche et Mercedes-AMG sont à égalité avec cinq podiums chacun. 

* * *

La victoire de la nouvelle équipe GPX Racing porte à 11 le nombre de vainqueurs différents sur le même nombre de manches de la Blancpain GT Series Endurance Cup, sur une période qui remonte jusqu’au début de la saison 2017. Cependant, la marque Porsche compte désormais deux victoires au cours de la même saison, une performance qu'aucune autre marque n'a été capable de réaliser l'an dernier. Si une Porsche triomphait lors de la finale à Barcelone, ce serait la première fois dans l’histoire de l’Endurance Cup qu’une voiture remporte trois courses en une saison.

* * *

Avant l'épreuve, avec six engagés en catégorie Pro et une multitude de talentueux pilotes officiels parmi ses équipages, les pronostics étaient plutôt favorables à Porsche augurant pour la marque un bon millésime. Cet investissement a porté ses fruits puisque cinq de ses équipages sur la 911 GT3 R se sont classés dans le Top 10 du général. C’est le record parmi toutes les marques depuis 2004, lorsque Porsche avait placé six voitures dans les 10 premières places…

* * *

En triomphant à Spa, Kevin Estre remporte sa troisième victoire en Endurance Cup. La dernière victoire du pilote français remonte au Nürburgring en 2015. Dimanche après-midi, Richard Lietz et Michael Christensen étaient tous deux vainqueurs pour la première fois, bien que Lietz ait déjà terminé deuxième des 24 Heures en 2010 et 2013. 

* * *

ROWE Racing a poursuivi sur sa lancée aux 24 Heures avec un troisième podium en quatre ans. Frédéric Makowiecki, Patrick Pilet et Nick Tandy sur leur Porsche #998 terminent dimanche à la deuxième place, soit le même résultat que l'année dernière, sans oublier la victoire en 2016. En fait, ROWE place trois voitures dans le top 10 cette année avec la #98 et la #99, les voitures engagées sur la saison complète, terminant respectivement cinquième et septième.

* * *

La série des podiums pour Audi sur les Total 24 Hours of Spa est terminée. Cette année, pour la première fois depuis 2010, la marque d’Ingolstadt n'est pas représentée parmi les trois premiers. Ce n’est pourtant pas passé très loin puisque la meilleure voiture de la marque est la #25 Audi Sport Team Saintéloc, qui termine quatrième pour la deuxième année consécutive avec Markus Winkelhock, Christopher Haase et Frederic Vervisch. Vervisch est également le Belge le mieux placé pour sa course à domicile.

* * *

La sixième place de Honda, 33èmesur la grille, est l'un des résultats les plus impressionnants de la course. Avec une seule NSX GT3 Evo engagée en catégorie Pro, la marque japonaise n’était pas présente en force comme ses rivales. Néanmoins, l’équipage de la #30 a réalisé une course solide en se positionnant parmi les 10 meilleurs concurrents dimanche matin et a poursuivi sa progression alors que l’épreuve entrait dans sa phase finale. Ainsi, Honda est la meilleure des marques non allemandes, tout en suggérant qu'il pourrait y en avoir plus sur les prochaines 24 Heures. 

* * *

Les vainqueurs de la Silver Cup ont été les mieux classés en dehors de la catégorie Pro, alors que la Lamborghini #78 Barwell Motorsport décrochait la 15èmeplace du classement général. Il s'agit de la deuxième victoire consécutive de la marque italienne dans la catégorie Silver. Barwell a ainsi prouvé toute sa valeur dans les Ardennes après son succès en 2018 en Am Cup. Le jeune équipage, Sandy Mitchell, James Pull et Jordan Witt s’impose pour la première fois sur l’épreuve alors que Pull, 19 ans, n’en était qu’à sa première tentative. 

* * *

Bien qu'ayant raté de peu la victoire en Silver Cup, AKKA-ASP s’est d’ores et déjà assuré à Spa du titre par équipe. En tête de la catégorie après six heures et douze heures de course, cela fut suffisant pour mettre fin aux doutes, alors que la deuxième place lui offrait un avantage de 57 points avant la manche finale. Les pilotes AKKA-ASP, Nico Bastian, Felipe Fraga et Timur Boguslavisky, confirmeront leur titre en trio en prenant le départ ensemble de la finale de Barcelone. 

* * *

Cette année, le plus gros gain de points durant la course est à mettre au crédit de l'équipe victorieuse en Pro-Am, Oman Racing with TF Sport. L'Aston Martin #97, partie de la voie des stands, a réalisé une incroyable performance en passant en tête la barre des six et douze heures de course, en route pour la victoire. Au total, l’équipage a engrangé 49 points sur toute la course, ne manquait que le point bonus de la pole position.

* * *

L’équipe Oman Racing with TF Sport a été d'autant plus impressionnante qu'elle roulait avec un châssis de remplacement après un accident lors des essais libres. L’équipe a pu utiliser la voiture engagée sur le championnat GT britannique, présente à Spa car ayant roulé le week-end précédent, et a réussi à la préparer rapidement pour les 24 Heures. Cette voiture n’a connu aucun problème et va maintenant retrouver les spécifications techniques propres au British GT pour l’épreuve de ce week-end à Brands Hatch.

* * *

La victoire en Am Cup de Rinaldi Racing a permis à Ferrari de fêter sa 10èmevictoire de classe depuis le lancement de la Blancpain GT Series en 2011. Les engagés en Pro de la marque italienne ont connu moins de succès, les voitures AF Corse, SMP Racing et HubAuto Corsa n'ayant pas terminé la course, bien qu’en tête à la marque des six heures et douze heures, se trouvant maintenant proche du titre en Endurance Cup. 

* * *

Rinaldi a battu Barwell Motorsports et décroche la victoire en Am Cup, bien que l'équipe britannique ait remporté le titre par équipe Am Cup à une manche de la fin du championnat. Deux de ses pilotes, Leo Machitski et Adrian Amstutz, ont défendu avec succès la couronne Pilotes, mais leur titre ne sera officiel que lorsque le même équipage aura pris le départ de la course sur le Circuit de Barcelona-Catalunya.

* * *

Le tour le plus rapide du week-end en qualification a été réalisé par Maro Engel, en 2m18.588, meilleur chrono de la Super Pole de vendredi soir. Mattia Drudi a été le plus rapide en Silver Cup en 2m19.007, tandis que le meilleur Pro-Am, Robert Renauer, a tourné en 2m20.084. Patrick Kujala signe le meilleur temps dans la catégorie Am Cup (2m19.757), tandis que le meilleur pilote Bronze, Alexander Mattschull, a réalisé un chrono en 2m22.034. 

* * *

Deux des pilotes les plus rapides en qualifications n'ont pas eu la chance de participer à la séance de Super Pole, car les temps moyens de leur équipage, servant de référence, ne leur ont pas permis d’entrer dans le Top 20. Néanmoins, avec plus de 200 pilotes en piste, il convient de reconnaître la vitesse de pointe de Kelvin van der Linde (Audi #66 Attempto), cinquième, mais aussi celle de Mirko Bortolotti (#63 Grasser Racing Lamborghini), neuvième.

* * *

Le meilleur tour en course a été réalisé par le régional de l’étape, Laurens Vanthoor. Le champion belge a profité de conditions optimales sur piste sèche pour signer un tour en 2m20.146 au volant de sa Porsche #117 KÜS Team75 Bernhard.

* * *

Après Spa, toute l'attention se porte désormais sur les bagarres pour le championnat Endurance Cup. L’équipage de la #72 SMP Racing est bien placé pour remporter le titre sur le Circuit de Barcelona-Catalunya avec 22 points d’avance sur l’équipage de la Black Falcon #4, alors que 26 points au total restent à distribuer lors de la finale. 

Ainsi, au pire une huitième place en Espagne permettrait à Davide Rigon, Miguel Molina et Mikhail Aleshin de remporter le titre, même si la Mercedes-AMG Black Falcon l'emporte depuis la pole position. L’équipage de la #563 Orange1 FFF Racing est également dans la course au titre, mais devra gagner depuis la pole position et à condition que la Ferrari SMP ne termine pas mieux que neuvième. Le titre par équipe sera plus serré: SMP devance FFF de 10 points, Black Falcon est à 10 points de plus.

Alors que les vainqueurs de la Silver Cup et de la Am Cup sont déjà désignés, la grosse bagarre aura lieu dans la catégorie Pro-AM sur le circuit de Barcelone-Catalunya. Après leur victoire à Spa, l’équipage #97 Oman with TF avec Ahmad Al Harthy, Salih Yoluc et Charlie Eastwood rejoindront l’Espagne avec une avance de 16 points sur Remon Vos et Tom Onslow-Close (Mercedes-AMG #74 Ram Racing). Même avec une avance confortable, tout risque n’est pas à exclure. La bataille par équipe est serrée, avec AF Corse autre challenger potentiel pour la finale. 

* * *

Avant cela, place à la Blancpain GT World Challenge Europe qui se terminera par deux week-ends de course consécutifs, sur le Nürburgring (30 août – 1erseptembre) et sur le Hungaroring (du 6 au 8 septembre). Ces épreuves permettront de désigner les vainqueurs du championnat format « sprint » tandis que le titre général sera décerné sur le circuit de Barcelona-Catalunya. 

En attendant, le mois d’août permettra à tous les acteurs de l’édition record des Total 24 Hours of Spa de cette année, de profiter d’un repos bien mérité.

____