Trois victoires de classe très convoitées aux Total 24 Hours of Spa 2020

16 Octobre 2020

De manière assez logique, la lutte pour la victoire au général attire le plus l’attention lors des Total 24 Hours of Spa. Mais le double tour d’horloge comprend aussi trois catégories, soit autant de courses dans la course qui seront passionnantes à suivre. La grille de cette année est d’ailleurs parfaitement équilibrée : 28 des voitures engagées sont confiées à des pilotes professionnels et viseront la victoire au « scratch » et 28 sont réparties dans les catégories Silver Cup, Pro-Am et Am Cup. Et la bataille dans ces trois classes sera aussi intense qu’à l’avant du peloton.

Les deux premières épreuves de l’Endurance Cup du GT World Challenge Europe Powered by AWS ont permis à deux équipages de s’affirmer comme les références dans la Silver Cup. Deuxième à Imola avant de s’imposer au Nürburgring, l’équipe Garage 59 compte un point d’avance. Déjà de la partie au Nürburgring et vainqueur dans la classe Silver des 24 Heures de Spa en 2019, James Pull rejoint Andrew Watson et Valentin Hasse-Clot, qui disputent toute l’Endurance Cup sur l’Aston Martin Vantage GT3. Avec le très jeune Canadien Roman de Angelis en renfort, cet équipage est particulièrement solide.

On lui opposera tout d’abord la Lamborghini #78 de l’équipe Barwell Motorsport, lauréate à Imola avant de terminer deuxième au Nürburgring. Deuxième du classement provisoire, la formation anglaise est souvent considérée comme une spécialiste de Spa. Son trio 2020 comprend le très rapide Patrick Kujala, qui faisait partie de l’équipage Barwell lauréat en Am Cup en 2018, le jeune Frederik Schandorff et l’expérimenté Alex MacDowall.

Ces deux équipages font figure de favoris, mais la concurrence sera particulièrement relevée. Ainsi, une autre Lamborhini engagée par Orange1 FFF Racing verra se relayer quatre pilotes ayant 23 ans ou moins. Porsche sera représenté par Dinamic Motorsport, qui compte notamment dans ses rangs Andrea Rizzoli, vainqueur de la Silver Cup en 2018. Sur la Continental GT3 #11 du Team Parker Racing, les jeunes Frank Bird, Nicolai Kjaergaard et Euan McKay défendront les couleurs de la Bentley Motorsport Academy avec l’espoir d’offrir une première victoire de classe sur l’épreuve à la marque britannique.

N’oublions pas non plus la Lexus de l’équipe Tech 1 avec son trio 100% français composé de Thomas Neubauer, Aurélien Panis et Timothé Buret. La pointe de vitesse affichée depuis le début de la saison par la #15 pourrait lui permettre de figurer dans le Top 20 général en qualifications. Si la voiture parvient à rouler 24 heures en évitant les embûches, cet équipage pourra clairement revendiquer la victoire dans sa catégorie.

Sur le plan numérique, l’avantage revient à Mercedes-AMG avec quatre voitures en Silver Cup. AKKA ASP est une référence dans la catégorie et on peut s’attendre à voir la #89 jouer un rôle en vue malgré un début de saison difficile en Endurance Cup. La formation Madpanda Motorsport fera sa première apparition avec un solide équipage emmené par le pilote et propriétaire de l’équipe, Ezequiel Perez Companc. Sur la #90, il sera associé à deux pilotes ne manquant pas d’expérience, Patrick Assenheimer et Ricardo Sanchez, ainsi qu’au jeune Juuso Puhakka, plusieurs fois impressionnant cette saison en Sprint Cup.

HRT devrait aussi avoir son mot à dire. L’AMG GT3 #5 sera pilotée par l’équipage ayant le plus d’expérience dans la Silver Cup : le patron de l’équipe, Hubert Haupt, aura à ses côtés Sergey Afanasiev, Gabriele Piana et Michele Beretta. La seule Mercedes-AMG ne participant pas à l’Endurance Cup et inscrite pour Spa uniquement sera la #84 du HTP Motorsport avec Indy Dontje – un habitué de la maison AMG – en capitaine d’un équipage comprenant aussi Phillip Ellis et Russell Ward.

Enfin, deux Audi viseront également le podium en Silver Cup. Les pilotes de la #55 Attempto Racing affichent un âge moyen de… 20 ans ! Mais leur pointe de vitesse ne fait aucun doute. Quant à la #33 du Belgian Audi Club Team WRT, elle a vécu un début de saison difficile, mais l’équipe belge sait mieux que quiconque comment briller dans les Ardennes. 

Si les résultats d’Imola et du Nürburgring permettent de désigner les favoris en Silver Cup, c’est nettement moins vrai en Pro-Am. Pourquoi ? Parce que six équipages différents sont montés sur le podium lors des deux premiers rendez-vous et qu’aucune hiérarchie ne s’est réellement dessinée. Tout ce que nous pouvons dire, c’est que 12 voitures seront engagées dans cette classe – soit plus que les deux années précédentes – et la plupart d’entre elles pourraient terminer sur la plus haute marche du podium dimanche après-midi.

Quand on parle de la catégorie Pro-Am, les Ferrari sont toujours à prendre en compte. Le constructeur de Maranello a remporté six victoires de classe sur les neuf dernières éditions et sera représenté par trois équipages très solides, dont deux ex-vainqueurs.

AF Corse maîtrise l’épreuve ardennaise et l’équipage de la #51 – composé de Louis Machiels, Niek Hommerson et Andrea Bertolini – a déjà remporté sa classe deux fois. Cette année, ils seront rejoints par le pilote officiel Ferrari Daniel Serra et ils ont bien l’intention d’aller chercher une troisième victoire en Pro-Am. 

Le Rinaldi Racing ne manque pas d’expérience non plus avec David Perel, lauréat en Pro-Am en 2018, pour épauler l’habituel trio engagé sur la saison : Pierre Ehret, Rino Mastronardi et Daniel Keilwitz. Une troisième Ferrari représentera le Sky Tempesta Racing, récemment titré dans la classe Pro-Am de la Sprint Cup. Giancarlo Fisichella rejoindra l’équipage habituel et il est évident qu’une nouvelle victoire de Ferrari ne serait pas une surprise.

Après avoir terminé aux première et deuxième places en Am Cup lors des deux dernières éditions, Barwell Motorsport revient en Pro-Am avec la victoire comme objectif. Leo Machitski sera toujours sur la Lamborghini #77 avec le vainqueur de la Silver Cup en 2019, Sandy Mitchell. Les Collard père et fils – Rob et Ricky – complèteront l’équipage. Une autre Lambo visera les honneurs en Pro-Am grâce au Orange1 FFF Racing.

Comme en Silver Cup, Mercedes-AMG aura la force du nombre en Pro-Am avec quatre voitures. L’équipe AKKA ASP comprend notamment Jean-Luc Beaubelique, double vainqueur de catégorie à Spa. Chez JP Motorsport, l’ex-pilote de F1 Christian Klien emmène un quatuor qui comprend aussi Mathias Lauda.

SPS Automotive Performance aura des airs d’union transatlantique avec Valentin Pierburg et Dominik Baumann pour représenter l’Europe et la paire George Kurtz-Colin Braun pour défendre la bannière étoilée. Comme sur le reste de la saison, le RAM Racing engagera son AMG GT3 décorée par l’artiste tchèque Michal Skapa.

Justement, en parlant de décoration qui sort du lot, impossible de ne pas saluer la BMW du Boutsen Ginion Racing, qui proposera une magnifique 'art car' très colorée, œuvre de Peter Halley. Étant l’une des deux équipes belges sur la grille, la formation basée à Wavre défendra le pavillon noir-jaune-rouge d’une manière très spectaculaire.

Les Porsche sont souvent en vue elles aussi en Pro-Am et personne ne connait mieux la 911 GT3 R que l’équipe Herberth Motorsport. Derrière le volant, les jumeaux Robert et Alfred Renauer représenteront la marque allemande pour la troisième fois en quatre ans. 

Une Aston Martin fait aussi partie des favorites en Pro-Am : la #188 de l’équipe Garage 59. Pour compléter son habituel trio composé d’Alexander West, Chris Goodwin et Jonny Adam, l’équipe britannique a fait appel à Maxime Martin, vainqueur des Total 24 Hours of Spa en 2016. Avec deux pilotes officiels aux commandes, cette voiture aura son mot à dire.

Quatre voitures engagées en Am Cup complèteront la grille 2020. L’Audi #26 du Saintéloc Racing comprend le local Pierre-Yves Paque. Steven Palette, le champion de la Silver Cup en Sprint Cup, rejoindra l’équipage en tant que pilote Silver. L’équipe Herberth Motorsport ajoutera une Porsche notamment pilotée par les gentlemen Jürgen Häring et Dimitrios Konstantinou. Ayant disputé les 24 Heures ensemble pour la première fois en 2009, ils ont remporté la catégorie GT3 l’année suivante. Raton Racing alignera une Lamborghini avec Stefano Costantini et Christophe Lenz en capitaines.

N’oublions pas non plus qu’une Bentley pourrait venir mettre son grain de sel avec la Continental GT3 de l’équipe française CMR. On retrouve dans l’équipage l’une des légendes de Spa, Stéphane Lémeret. Après avoir fait ses débuts sur les 24 Heures en 1996, le pilote-journaliste est monté sur le podium général à trois reprises et il a remporté le Pro-Am en 2015.

Avec chacune des catégories prête à assurer sa part du spectacle, cette édition des Total 24 Hours of Spa promet d’être disputée du départ à l’arrivée. Que ce soit au général ou dans les classes, il y aura toujours une bagarre à suivre… et des histoires à raconter !

___

Provisional Entry list

___