Roundup des Total 24 Hours of Spa

30 Octobre 2020

Le week-end dernier, les Total 24 Hours of Spa ont passé le cap de la 20ème édition depuis l'introduction du règlement GT, en 2001. Il a fallu attendre un peu plus longtemps que prévu pour fêter cet événement, alors que les contraintes liées à la pandémie de COVID-19 ont quelque peu modifié l’épreuve.

Cependant, ce qui n'a pas changé, c'est le niveau de compétition. La course qui s'est déroulée entre samedi et dimanche a été fascinante avec plusieurs prétendants de premier plan. Par moments, il semblait même presque certain que Mercedes-AMG, Lamborghini, Ferrari ou Audi s’imposeraient au général, seulement ROWE Racing a surgi lors des dernières phases de course et a finalement décroché la victoire pour Porsche.

Voici la conclusion de ces très différentes mais très disputées Total 24 Hours of Spa.

* * *

Avec sa deuxième victoire aux Total 24 Hours of Spa, et son quatrième podium en cinq ans, ROWE Racing conforte sa réputation d’équipe d'élite en endurance. L'équipe allemande compte deux victoires (2016 et 2020) et deux deuxièmes places (2018 et 2019). Aucune autre équipe ne compte plus de deux podiums durant cette période.

* * *

Parmi les pilotes de ROWE Racing, Nick Tandy a remporté sa première victoire aux Total 24 Hours of Spa, après avoir terminé deuxième l'année dernière, au sein de la même équipe. Earl Bamber monte sur le podium et l’emporte pour la première fois, tandis que Laurens Vanthoor signe sa deuxième victoire au général dans les Ardennes.

* * *

La première victoire de Vanthoor date de 2014, sur une Audi, faisant de lui le deuxième pilote de l'ère GT à triompher sur plusieurs marques. L'autre pilote est Fabrizio Gollin, qui compte une victoire sur Ferrari en 2004 et une sur Corvette en 2007.

* * *

Après avoir raté l’occasion en 2019, Audi Sport est revenu sur le podium général grâce à la deuxième place de la plus récente équipe à bénéficier du soutien de l'usine, Attempto Racing. Les statistiques concernant la marque d’Ingolstadt, sous l'ère GT3, sont désormais de neuf podiums en dix courses.

* * *

La Ferrari AF Corse #51 a mené durant le plus grand nombre de tours (118) et a enregistré la plus longue période, sans interruption, aux avant-postes cette année, réalisant 49 tours aux commandes du peloton pendant la nuit avant de finalement chuter à la cinquième place. En revanche, la Porsche #98 ROWE Racing victorieuse n'a été en tête que pendant 43 tours sur toute la course.

* * *

Au total, 59 changements de leader ont été comptabilisés pendant la course, avec 13 voitures représentant sept constructeurs. Porsche et Ferrari ont positionné tous deux, trois voitures différentes en tête du peloton, y compris la #27 HubAuto qui s’est élancée de la voie des stands.

* * *

Les huit premières voitures ont terminé dans le même tour, établissant un nouveau record pour l'épreuve. Organisée pour la première fois en 1924, les Total 24 Hours of Spa fêtaient cette année leur 72ème édition. À en juger par le nombre de voitures aux avant-postes, cette édition était l'une des plus disputées jamais vues.

* * *

Lamborghini semblait fermement dominer la course jusqu'à ce qu'un accident tôt le matin élimine la #63 Orange1 FFF Racing. La voiture a été aux commandes pendant 98 tours et en tête lorsque Dennis Lind a perdu le contrôle au Raidillon peu avant 7h30. Ce fut une conclusion dramatique pour le pilote danois, remarquablement rapide et régulier sur chacun de ses relais.

* * *

Plus tôt dans la course, son coéquipier Marco Mapelli a établi un nouveau record du tour pour l'ère GT3 avec un chrono en 2m18.146s au volant de la Lamborghini #63. Il a battu le précédent record, établi par Nick Catsburg en 2015, de plus d'une demi-seconde.

* * *

Raffaele Marciello a également quitté Spa les mains vides, mais l'Italien a été l'un des acteurs les plus remarquables de l'épreuve. Il a mis la Mercedes-AMG du Team AKKA-ASP en tête durant la Super Pole, tandis que son rythme durant la première partie de course était tout aussi impressionnant. C’est une nouvelle confirmation que Marciello est l'un des pilotes GT les plus rapides de la planète.

* * *

Sujet très discuté avant le début du week-end, la météo n'a joué qu'un rôle relatif dans cette édition. Les averses les plus abondantes sont tombées dimanche matin, mais elles étaient loin d'être suffisantes pour provoquer un arrêt de la course.

* * *

Avec environ 14 heures de course en conditions nocturnes, cette longue nuit s’est révélée comme un paramètre plus important. Les concurrents ont semble t-il adopté une approche prudente car la plupart des Full Course Yellow et des Safety-cars ont été déployés durant la journée.

* * *

La France était la nation la mieux représentée cette année avec 30 pilotes, mais aucun d'entre eux n'a terminé sur le podium général. En revanche, la Nouvelle-Zélande n'avait qu'un seul pilote, le vainqueur du général, Earl Bamber.

* * *

Les pilotes belges étaient en forme cette année, présents sur le podium de chacune des catégories. Laurens Vanthoor (vainqueur du classement général), Fred Vervisch (deuxième du classement général), Maxime Martin (troisième en Pro-Am), Baptiste Moulin (troisième en Silver Cup) et Stéphane Lemeret (vainqueur de la Am Cup) ont connu le succès.

* * *

Barwell Motorsport a remporté sa troisième victoire de classe, après autant de tentatives, en remportant la catégorie Pro-Am avec la Lamborghini #77. En effet, l'équipe britannique compte désormais trois victoires et deux deuxièmes places au cours des trois dernières années, après avoir respectivement conquis les catégories Am Cup, Silver Cup et Pro-Am. Ne manque donc que la victoire au général ...

* * *

Sandy Mitchell (Barwell) a donné le ton en Pro-Am avec le meilleur tour en 2m19.057s. Le jeune Écossais a également été impressionnant sous la forte pluie qui est tombée dimanche, menant la charge pour son équipe vers la victoire de classe. Il était déjà victorieux en Silver Cup l'année dernière avec l’équipe, tandis que son coéquipier Leo Machitski remportait la Am Cup en 2018.

* * *

Le succès de Barwell a permis à Rob et Ricky Collard  de terminer leur première course ensemble par une victoire. Pour le père, Rob, ce fut un moment mémorable : gagner pour ses débuts à Spa. Le duo Collard est le premier duo père-fils à remporter une catégorie durant l'ère GT. Le meilleur au classement général fut neuvième, en 2004, grâce à un équipage de deux pères et deux fils: les Felbermayr et les Ried.

* * *

En terminant deuxième de sa catégorie avec la Ferrari #93, Sky Tempesta Racing est devenue la seule équipe à conclure un championnat aux Total 24 Hours of Spa cette année. La formation britannique a remporté le titre Pro-Am GT World Challenge Europe Powered by AWS, tandis que Chris Froggatt et Eddie Cheever III sont les nouveaux champions au classement pilotes. L'équipe avait déjà remporté la couronne en Sprint Cup et pourrait encore y ajouter le championnat Endurance le mois prochain.

* * *

La BMW #10 Boutsen Ginion Racing termine cinquième en Pro-Am, la « art car » de l'équipe est revenue à la maison en une seule pièce. En effet, le design de Peter Halley n’a pas beaucoup souffert malgré 24 heures de course éprouvante.

* * *

L'équipe Boutsen Ginion était particulièrement occupée à Spa. En plus de son engagement sur les 24 Heures, l'équipe belge a également engagé des voitures sur les séries annexes, le Lamborghini Super Trofeo et le TCR Europe. L'équipe a décroché deux deuxièmes places dans ce dernier championnat grâce au légendaire Tom Coronel.

* * *

RAM Racing s’est montré le plus rapide sur le Test Bronze avec sa Mercedes-AMG #74, ce qui devient une tradition annuelle. En effet, c'est la troisième année consécutive que la voiture RAM est la plus véloce sur la première séance, Remon Vos signant le chrono. La voiture a abandonné dans la soirée après qu'un accident à La Source a causé d'importants dommages au châssis.

* * *

Après avoir terminé troisièmes des éditions 2018 et 2019, Hubert Haupt et Gabriele Piana méritaient largement de gagner la Silver Cup pour la toute nouvelle équipe HRT, disposant d’un avantage de trois tours en fin de course. C'est la première fois qu'une Mercedes-AMG remporte la catégorie après plusieurs victoires consécutives pour Lamborghini.

* * *

L’équipage de la Mercedes-AMG #5 comptait également Michele Beretta, finaliste de la catégorie en 2018, et Sergey Afanasyev, de retour après une absence de six ans et qui a obtenu son meilleur résultat à ce jour.

* * *

La seule Mercedes-AMG ne participant pas à l’Endurance Cup et inscrite pour Spa uniquement était la #84 du HTP Motorsport. L'équipe allemande a terminé deuxième en Silver Cup malgré une perte de temps après un incident dans le premier tour. De plus, Philip Ellis a réalisé le meilleur tour en Silver Cup en 2m19.156s.

* * *

L’éclatante victoire de HRT ne raconte pas pour autant toute l'histoire de la course. Barwell Motorsport semblait prêt à affronter l'équipe allemande jusqu'au drapeau à damier mais leur voiture a abandonné après un malheureux contact au Raidillon. La Lamborghini #78 n'a en effet pas pu éviter un accident et a été éliminée en tête de la Silver Cup.

* * *

Lamborghini a remporté cette année la Coupe du Roi, qui récompense le constructeur ayant réalisé les meilleures performances dans les quatre catégories. La marque italienne a décroché la victoire en Pro-Am et a terminé troisième de la Silver Cup grâce à la Lamborghini #555 Orange1 FFF Racing. Elle a également été pointée deuxième du général après six et 12 heures de course grâce à la #63 FFF.

* * *

Bentley a remporté sa première victoire de classe dans les Ardennes grâce à l'équipe française CMR, seule participante de la Am Cup à parcourir la distance totale. L'équipage de la #108 a bouclé 497 tours, une performance notable compte tenu du nombre d’heures de course en nocturne. 

* * *

Clément Mateu, Romano Ricci et Stéphane Tribaudini étaient les trois pilotes Bronze de l'équipe. Ils ont été rejoints pour les 24 Heures par le très expérimenté Stéphane Lemeret, dont la première participation à l’épreuve remonte à 1996.

* * *

En plus de la victoire en Am Cup, Lemeret a également remporté la victoire pour CMR samedi lors de la course support en GT4 European Series. Prétendant à la Silver Cup, Valentin Hasse Clot, s’est imposé vendredi, tandis que Gilles Vannelet a également assuré le double service entre GT3 et GT4.

* * *

Steven Palette a signé sur l'Audi #26 Sainteloc Racing le meilleur tour en course des pilotes de la Am Cup. Le Français a affiché un chrono en 2m21.084s lors de la deuxième heure.

* * *

A Spa, les divers rebondissements annoncent une incroyable conclusion à la saison du GT World Challenge Europe Powered by AWS. En Endurance Cup, le championnat général est plus que serré, les cinq meilleurs équipages étant séparés par seulement 12 points et les deux premiers étant à égalité.

* * *

Les leaders Pro-Am sont également à égalité, tandis que les titres Silver et Am restent en jeu. La bagarre est toujours de mise pour les titres GT World Challenge Europe Powered by AWS au général et en Silver Cup, présageant une ultime confrontation spectaculaire sur le Circuit Paul Ricard

* * *

Dans la course au titre mondial GT World Challenge Powered by AWS, et à l'approche de l'ultime épreuve sur le Circuit Paul Ricard, Mercedes-AMG (9550 points) compte un certain avantage sur Audi (8031). Les marques allemandes sont suivies par leurs rivales italiennes Ferrari (5830) et Lamborghini (5275), qui se battront pour la troisième place. Le circuit français accueillera la finale de la saison du 13 au 15 novembre.

* * *

SRO Motorsports Group tient à remercier toutes les personnes impliquées dans la réalisation des Total 24 Hours of Spa 2020, malgré les défis imposés par les restrictions liées au COVID-19. Sur la 20ème édition de l'ère GT et la 10ème depuis que la GT3 est devenue la catégorie reine, la course a été à la hauteur de l'occasion. Ce fut un plaisir de partager cela avec le monde.

___